VIVONS EN RESSUSCITE

Tous ceux qui participent à la messe, proclament leur foi en Jésus Ressuscité et en leur propre résurrection. Seulement lorsque nous entendons les conversations de ces mêmes pratiquants quand quelqu'un est décédé, nous entendons dire : " il est mort, c'est fini, nous ne le reverrons plus… " Si nous parlons du paradis, la réponse vient tout de suite : " Depuis le temps que les gens meurent, il y a longtemps qu'il ne doit plus y avoir de place là-haut " ou encore " Personne n'est venu nous dire ce qu'il y a après la mort ! "
Ces paroles, je les ai entendues de la part de personnes qui communient régulièrement en semaine. Il faut reconnaître que rares sont les baptisés, même pratiquants réguliers, qui croient en la Résurrection de Jésus Christ !...et en leur propre résurrection…Beaucoup pensent qu'à la mort, tout est fini ! Là nous nous apercevons que la foi n'a rien à voir avec les coutumes, les habitudes, les traditions. Elle exige, pour être une foi vivante, une rencontre personnelle avec Dieu, une conversion qui ne se termine qu'avec notre dernier souffle : notre entré dans la gloire de Dieu.

Dans nos enseignements, nous avons oublié de préciser que la fin des temps, le dernier est le jour où je quitte cette terre pour la vie éternelle : la Gloire de Dieu ou bien Satan, si j'ai refusé l'amour pardon de Abba : Papa Bon Dieu. C'est chacun qui dans un instant de grande lucidité, accueille l'amour pardon qui est Dieu, Père, Fils, Esprit Saint, ou meurt dans la haine et le refus de Dieu, et choisit Satan. Je ressuscite, disons-nous, à la fin des temps, au dernier jour, donc quand je rends mon dernier soupir. Je rentre dans le Feu de l'Amour de Dieu qui me rend pur de tout le passé. Alors, il n'est plus question de fin du monde, de dernier jour. Je suis dans l'Eternité. D'ailleurs saint Paul nous rappelle, que dès maintenant, je suis ressuscité (Romains 8,14) " Avec Lui (Dieu) IL nous a ressuscités et fait asseoir aux Cieux, dans le Christ Jésus " (Ephésiens 2,6 ; Colossiens 2,12 et 3,1) Tant que j'ai ignoré ces textes, je me demandais où je pouvais être en attendant la Résurrection. Certes j'avais appris que mon âme était au ciel ou en purgatoire ou en enfer, or une âme est ce qui anime tout être vivant. Elle ne peut vivre sans corps = matière vivante à animer. Nous avons oublié que c'est l'Esprit = Souffle de Dieu qui nous rend semblable à Dieu.

La Résurrection est vraiment un acte de foi comme l'Eucharistie qui nous fait vivre dans le Christ Jésus Ressuscité. Or combien, parmi ceux qui communient au Corps du Christ, croient vraiment que ce morceau de pain est le Corps du Christ Ressuscité ? D'ailleurs beaucoup ne répondent plus " Amen ". Il est vrai que nous pouvons même au cours de l'Eucharistie refuser d'être en paix, donc de pardonner, de se réconcilier avec ceux qui nous ont blessés, un jour. Or Jésus nous demande d'abord de nous réconcilier avec tous.
Si je ne crois pas que Jésus est ressuscité, car membre de Son Corps, cela signifie que je ne vis pas en chrétien, que je ne vis pas avec et pour Jésus, car je ne crois pas en Lui Vivant, aujourd'hui même. Ce ne sont pas les preuves de l'existence de Dieu qui donnent la foi au Christ Ressuscité. Dieu ne se prouve pas. IL se rencontre et se révèle à ceux qui LE cherchent. Or toute rencontre avec Dieu est une conversion qui n'est terminée que lorsqu'au terme de ma vie, j'entre dans la Gloire de Dieu. La connaissance intellectuelle n'est pas la foi, don de Dieu. A des sessions, j'ai rencontré des professeurs de théologie affirmer qu'ils n'avaient plus la foi, qu'ils ne croyaient pas aux dons et charismes de l'Esprit Saint. Pourquoi ? " Cela n'est pas raisonnable ! ni rationnel ! ni positiviste, ni cartésiens ! Mais je pose la question : est-ce que Dieu est raisonnable ? Est-ce que Jésus, qui est Dieu, venu vivre au milieu des hommes, était raisonnable vis-à-vis de la loi juive, des scribes, des Pharisiens, des prêtres et grand prêtres ? La raison n'est pas la source de la Vérité, elle peut être celle de la science, surtout quand les scientifiques affirment " Voilà où nous en sommes dans nos recherches, nos découvertes. " La foi au Christ Ressuscité toujours Vivant et agissant, est un don gratuit de Dieu : " Tu ne me chercherais pas, si JE ne t'avais déjà trouvé " dit Jésus à saint Augustin. C'est Dieu qui vient à l'homme, qui cherche l'homme…et l'homme croit que c'est lui qui cherche et trouve Dieu. Celui à qui Dieu se révèle devient un ressuscité, car il vit de la vie même de Jésus Ressuscité. Il est devenu libre, car " la vérité rend libre. " (Jean 8,32) Il devient quelqu'un qui est capable de refuser tel action ou tel travail, en contradiction avec sa foi. C'est un choix à faire. Sans cesse, " je ressuscite en Christ " je suis sollicité par le monde où règne le péché, mais dès lors où Jésus ressuscité vit en moi, j'aurai toujours la force de dire : " Non au monde " Car :
" Ce qui est impossible à l'homme, est possible à Dieu " (Matthieu 19,36) (Luc 1,37) et " Tout est possible à celui qui croît " (Marc 9,23)
Si Jésus est venu vivre notre vie humaine, c'est pour que " Nous ayons la vie et la vie surabondante " (Jean 10,10)
Mais dit Jésus : " Vous ne voulez pas venir à Moi, pour avoir la Vie " (Jean 5,40)
Avoir en moi la vie de Dieu, c'est avoir cette assurance que en Lui, je suis déjà ressuscité, car membre de son Corps :
" Avec Lui, IL nous a ressuscités et fait asseoir aux Cieux dans le Christ Jésus " (Ephésiens 2,6)

Alors vivons en Ressuscités et n'ayons plus peur de la mort car Celui qui vit en nous, a déjà vaincu la mort. IL est vivant en nous et nous sommes vivants en Lui pour toujours à une condition : que nous LE laissions aimer en nous : Lui qui est l'Amour, la Résurrection et la Vie.
Pierre Jarry, prêtre

accueil