accueil

Tu es mon Père et je suis ton enfant

*
Nous avons tous l'habitude de donner à Dieu le nom de Père mais qui, un jour, a réalisé en lui cette vérité : Dieu est mon Père " mon Papa " donc je suis son enfant, son héritier. Le frère du Christ. Je suis donc quelqu'un de très riche car " tout ce qui est à moi est à toi " Lc 15, 31. Est-ce que j'ai réfléchi à cela. Je suis riche de Dieu, de ce qu'il est, donc riche d'Amour car Dieu est Amour. Ma vie devrait être une aventure : celle de l'Amour. Or l'Amour guérit. Jésus l'Amour du Père incarné change mon coeur par le Feu de son Esprit. Il se fait chair - tout petit enfant apprenant tout comme un chacun. Il se présente aux hommes avec le sourire de l'enfant - la confiance de l'enfant - la naïveté de l'enfant, la pauvreté de l'enfant " l'enfant ne comptait pas comme les femmes " " sans compter les femmes et les enfants ". Mais il est le Fils bien-aimé du Père qui balbutie, gazouille comme tous les petits enfants qui découvre son environnement - regard simple et pur sur le monde - sur moi… Oh ! Ce regard du petit enfant qui fascine les grands. Devenir un enfant selon le plan d'amour de Dieu, c'est d'abord se laisser regarder, fasciner par le regard du Christ sur moi.
Peut-être alors je vais inventer un langage d'enfant pour parler à Dieu " je ne suis qu'un enfant, je ne sais pas parler... "
" Je fais comme les enfants qui ne savent pas lire, je dis tout simplement au bon Dieu ce que je veux lui dire, sans faire de belles phrases et toujours il me comprend " (C 25 = manuscrit autobiographique Th Martin)
" Que c'est compliqué les grandes personnes !... "
L'enfant parle à ses parents sans contrainte, sans chercher parfois à se faire comprendre... Il n'a pas assez de mots, mais Papa et Maman comprennent..." Un enfant qui bégaie est toujours sûr d'être compris par sa mère " A3.

Devant Dieu qu'est-ce que le chant en langue... ? Un charabia pour nous... une louange pour Lui, une action de grâce.
" Car le Coeur a souvent des aspirations que la Parole est impuissante à traduire " L.T. correspondance générale édit. 48 p. 212
" Notre coeur n'était-il pas tout brûlant, quand il nous expliquait les Ecritures "
Comment parler de ce feu qui, parfois, nous brûle, feu de l'Esprit ? Comment parler de cette présence de Jésus... dans la foi... Comment parler à Dieu comme un enfant, un tout petit qui s'abandonne, qui accepte d'être élevé tout contre sa joue (celle de Papa bon Dieu) ou placé sur ses genoux ? Silence - caresses, sourires - balbutiement de tendresse " je ne peux dire à Dieu Papa, c'est trop enfantin " me disait une religieuse. Ne soyons pas enfermés dans une spiritualité desséchante - stérile - austère - rationaliste (trop raisonnable). Devant Dieu, deviens un petit enfant qui dit simplement dans son coeur sans raisonner.
" Papa Tu m'aimes…Je t'aime…Tu es beau ! " " Il me semblait que je répétais cette prière non par ma volonté, mais comme un enfant qui redit les paroles qu'une personne amie lui inspire " (A 36).

Pourquoi avons-nous peur de parler à Dieu avec notre coeur ? On ne prie bien qu'avec le coeur... avec le regard... car Dieu regarde le coeur... " On ne voit bien qu'avec le coeur... " (Aus. 88) " Quand accorderas-tu ton raisonnement avec ton coeur ? "
" Quand passeras-tu du cérébral, du raisonnable à l'Amour ? " Du " faire " au " se laisser faire ". Quand te livreras-tu à l'Esprit Saint ?
L'Esprit Saint fait de nous des enfants qui peuvent appeler Dieu Abba : Papa, mon papa chéri. C'est Lui qui en nous crie Papa. Cela exige que devant lui, nous soyons ses enfants... Et lui-même va prier en nous avec des gémissements ineffables : le parler en langue.
Il faut qu'une communion se réalise entre le Père et ses enfants parce qu'ils écoutent le Père et lui disent tout, avec confiance, certitude qu'il écoute. Savoir avoir avec Papa Bon Dieu des gestes de tendresse, car nous sommes corps, âme et esprit. Papa je t'aime. C'est la même chose avec Jésus " Jésus es-tu là " (PA 1273) : procès apostolique. " Jésus je t'aime, Jésus tu m'aimes. Jésus, ma joie c'est de t'aimer ". Carnet jaune de Mère Agnès : (7,5)
Familiarité avec Dieu comme l'enfant avec son père car " les petits événements de notre vie sont conduits par Dieu, (LT 201) mais Lui tout seul dispose les événements de notre exil... il se cache. Il voile sa main divine (LT 149)... En toute chose qui arrive voir la douce main de Jésus. Voir en tout Dieu à l'oeuvre et cela nous comble de joie... au lieu de gémir, rouspéter parce qu'il pleut, fait froid, etc...
" Dieu fait tout concourir au bien de ses enfants, de ceux qui L'aiment " Rm 8, 28
" Il n'y a plus qu'à pleurer de reconnaissance et d'amour (B1 = A et C)
"
En toute chose, rendons grâce à Dieu"... et que de grâces reçues dans une journée que de signes d'amour... de clin d'oeil du Saint Esprit, dans la beauté du monde : fleurs, oiseaux, soleil, étoiles... montagnes, brise, etc... sourire, beau visage, services rendus..., chants, prières, paroles reçues et données.

" Même quand je ne comprends rien aux événements, je souris, je dis merci. Je parais toujours contente... " (CJ 72) Dans les épreuves " Seigneur, vous me comblez de joie par tout ce que vous faites 44 (CJ)

Pierre Jarry, prêtre

accueil