TE PRIER


" L'esprit vient au secours de notre faiblesse car nous ne savons que demander pour prier comme il faut " Romains 9,26)

Devant Papa Bon Dieu, être un enfant pauvre, simple, pur, joyeux, reconnaissant, qui sait dire " merci " pour tout cadeau si petit soit-il, car signe d'amour du Père. Alors l'enfant que je suis devient riche de tous les cadeaux reçus de papa Bon Dieu. Il n'est pas humilié de demander, au contraire, il sait qu'il fait plaisir à son Père. Cela exige qu'il laisse l'Esprit Saint prier en lui, demander en lui, rendre grâce en lui.
L'enfant aime jouer avec la Lumière, avec le Feu... " Laisse-toi fasciner par le feu de l'Esprit Saint, brûler par Lui "
" Notre cœur n'était-il pas tout brûlant... " Accepter d'être brûlé, donc purifié.

" Verbe incréé, Parole de Dieu, l'Esprit d'Amour m'embrasse dans son feu. C'est en t'aimant que j'attire le Père, ô Trinité, vous êtes prisonnière de mon amour " (Vivre d'amour)

Que dire de plus ? Mais il arrive que la prière soit impossible. Rappelle-toi, Seigneur, mon séjour à l'hôpital de Manosque, quand j'ai pris conscience que je ne pouvais plus prier, je me suis dit " que vais-je devenir " ? Alors en grosses lettres j'ai vu devant moi le mot : " DISPONIBLE " j'ai pensé intérieurement : " Oui disponible à la vie ou à la mort ", j'ai entendu intérieurement " Non disponible à la Vie ", j'ai dit intérieurement : " Oui, car pour moi, mourir c'est vivre " et j'ai sombré dans le coma profond… Sorti du coma, chaque fois que je regardais la croix, face à moi sur le mur, je voyais " Disponible " et je me disais " C'est cela être pauvre ". Disponible : ne pouvant ni parler, ni écouter (ça me cognait dans la tête), ni enregistrer, ni lire, ni bouger (j'avais les jambes en sous-tension), ni prier, ni dormir, dépendant totalement des autres pour tout. Devenu un petit enfant, qu'on lave, nettoie, change, nourrit, soigne comme on peut etc... Mais tout est grâce, dans l'impuissance totale, Jésus est là. Merci Jésus. Vivre avec Toi, sur la Croix et T'aimer, souffrant en moi.

Pierre Jarry

 

accueil