POURQUOI AVOIR PEUR DE DEMANDER SA GUERISON ?
Pierre Jarry, prêtre


Tous nous devons savoir, dès lors que nous sommes chrétiens que  le jour de l’Ascension, avant de quitter ses apôtres, Jésus  leur dit : « Allez dans le monde entier proclamer la Bonne Nouvelle (= l’Evangile) à toutes les nations ; celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé ; celui qui ne croira pas, sera condamné… et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en Mon Nom ils chasseront les esprits mauvais (= les démons) ; ils parleront en langues nouvelles, ils saisiront des serpents et s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci seront guéris… » (Marc chapitre 16, versets 15 à la fin)

Ces paroles de Jésus semblent ignorées de  l’ensemble des chrétiens. C’est pourquoi ils courent chez les guérisseurs, magnétiseurs, radiesthésistes, devins, magiciens, voyants, cartomanciennes, spirites, gourous.Pourquoi avons-nous peur de mettre en pratique dans nos vies les Paroles du Christ Jésus ? Car Lui Seul peut dire : 

« JE SUIS LE CHEMIN, LA VERITE, LA VIE » (Jean 14,16)

Oui,  je suis témoin que Jésus  ne refuse pas la guérison, dès lors que nous la Lui demandons, en Son Nom. Ce  n’est  pas la longueur de la prière ou les belles phrases qui guérissent, mais Jésus Lui-même qui répond à notre acte de foi, car Jésus regarde avant tout le cœur de la personne et la foi de ceux qui prient. Jésus a bien dit :

« Demandez et vous recevrez » (Jean 16,24)

« Tout ce que vous demanderez dans une prière pleine de foi, vous l’obtiendrez » (Matthieu 21,22)

«  De même, JE vous le dis : « en vérité si deux d’entre vous sur la terre, unissent leur voix pour demander quoique ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux Cieux » (Matthieu 18,19)

« Tout ce que vous demanderez en mon Nom, JE le ferai » (Jean 14,13) et encore :

«  Tout ce que vous demanderez au Père en Mon Nom, IL vous l’accordera (Jean 15)

Voilà quelques textes de la Parole de Dieu qui nous invitent non seulement à demander, mais aussi à croire que vous l’avez déjà reçu et « cela vous sera accordé » Or une foule de chrétiens affirme : « nous avons beau prier, nous  ne sommes jamais exaucés » Saint Jacques , lui, leur répond :
« Vous demandez et vous  ne recevez pas, parce que vous demandez mal, afin de dépenser pour vos passions » (Jacques 4,3)
et Jésus nous dit : « Aimez-vous les uns les autres comme JE vous ai aimés » (Jean 13,34)

Il dit aussi : « Va d’abord te réconcilier avec ton frère » » (Matthieu 5,24)

Dieu n’écoute pas la prière de ses enfants qui ont de la haine dans  leur cœur et refusent de pardonner. Cela semble parfois impossible, mais Dieu par son fils Jésus, nous dit :
« Ce qui est impossible à l’homme, est possible à Dieu » (Luc 1,37)
Mais IL  leur dit aussi : « Tout est possible à celui qui croit » (Marc 9,23)
Voilà pourquoi nous devons demander à Dieu de nous donner la foi qui  ne doute pas. Alors nous serons les grands vainqueurs de tous les esprits mauvais, comme la haine, la violence, l’orgueil, la jalousie, l’avarice, le refus de pardon, le refus de servir Dieu en servant les autres, mais aussi nos refus de parler de Dieu à ceux avec qui nous vivons, travaillons, nous reposons. Dieu nous aime. IL attend de nous des actes concrets qui montrent que nous croyons en Lui et que nous l’aimons. Dès lors que nous croyons en Dieu et que nous  l’aimons, nous savons qu’IL nous dit :
« Demandez et vous recevrez » (Jean 16,24)

Oui, demandons au Seigneur l’audace dont nous avons besoin pour Lui dire avec foi : « Jésus,aie pitié de moi. Guéris-moi de  telle maladie… » Jésus  n’a jamais dit que  le charisme de guérison était  très rare. Au contraire, IL dit et nous dit, aujourd’hui même « Demandez et vous recevrez » car « JE suis venu pour que vous ayez la Vie et que vous l’ayez surabondante » (Jean 10,10) « Mais vous ne voulez pas venir à Moi pour avoir la Vie » (Jean 5,40)
Si vous connaissez bien l’Evangile, vous devez savoir que Jésus n’a jamais dit à un malade
«  JE ne peux pas te guérir, car ta vocation est la souffrance » Au contraire, l’Evangile nous dit :

« IL les guérissait tous. » (Matthieu 4,23 ; 12,15 ; 14,14 ; 19,2 ; Marc 6,56 ; Luc 6,Les apôtres feront de même Actes 4,9 ; 9,34 ;10,38 ; 1Pierre2,24)
 Avons-nous pensé à cela :
« Jésus dont les meurtrissures nous ont guéris » (Isaïe 53,5)
Ici il nous est bon et utile de nous souvenir ce qu’avait annoncé le prophète Isaïe chapitre 58 (à lire) Jésus dans son agonie a pris nos peurs, nos angoisses. En portant sa croix, IL a pris nos douleurs, nos maladies, nos souffrances et tous nos péchés. Tout cela lui appartient. Pourquoi voulons-nous les garder ? N’ayons pas  peur de tout donner à Jésus : nos joies, comme nos soucis, nos maladies et tous nos péchés. Beaucoup veulent être guéris, mais veulent garder aussi les avantages que leurs douleurs leur procurent : pension, infirmière à domicile, aides-soignantes. Or Jésus ne fait pas les choses à moitié, comme nous parfois !…
Alors soyons dans nos vies, de vrais enfants de Dieu qui ont un ABBA = Papa Bon Dieu qui les aime et veut les guérir au Nom de Son Fils Jésus. Aucun vrai papa digne de ce nom ne se réjouit de voir ses enfants malades. Alors n’ayons pas  peur de crier vers Papa Bon Dieu en disant 
:

« Au nom de Jésus, Papa Bon Dieu guéris-moi.

Cependant si nous sommes guéris, c’est aussi pour témoigner, afin d’aider les autres à grandir dans la foi au Christ Ressuscité, toujours vivant et agissant, LUI qui nous dit :
« Venez à Moi vous tous qui  peinez et ployez sous  le fardeau et Moi, JE vous soulagerai » (Marc 11,28)
Cela exige sans doute un cœur d’enfant qui sait que son ABBA, DIEU maître de l’impossible, veut avoir ses enfants pleins de vie, de joie, de paix, d’amour, pour exulter de Joie avec Lui.
Toute personne guérie doit témoigner pour la Gloire de Dieu et pour aider ses frères et sœurs chrétiens à ne plus hésiter à demander leur guérison et à prier avec eux Jésus qui est là, toujours prêt à nous guérir de nos péchés et de nos maladies (qui ne sont jamais son  œuvre à Lui) Alors plus d’hésitation, prions avec foi et Dieu nous exaucera :

« Quand deux ou trois sont réunis en mon Nom, JE suis là au milieu d’eux »

« De même, JE vous le dis :
« En vérité si deux d’entre vous, sur la  terre, unissent leurs voix pour demander quoique ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est aux Cieux » (Matthieu 18,19-20)

Pierre Jarry prêtre

accueil