Papa Bon Dieu

 

Père, papa Bon Dieu, je suis ton enfant.
J'existe parce que tu m'as façonné, parce que tu m'aimes

Tu es Papa responsable de ton petit garçon Pierre. Un papa est responsable de ses enfants parce qu'il les aime. C'est pourquoi tu as envoyé ton Fils Jésus qui, par Amour, a donné sa vie sur la croix, révélant ton Amour de Père. Tu veux, Papa, que nous soyons enfants de liberté pour être capable de choisir, de te dire " Oui ", de t'aimer. Mais je ne peux t'aimer qu'avec ton Amour, qu'avec l'Amour dont Toi-même Tu m'aimes, l'amour même de Jésus ; d'ailleurs Jésus qui ne fait qu'Un avec Toi, a dit Luc 15,4
" Lequel d'entre nous, s'il a cent brebis et vient à en perdre une... "
C'est le berger qui perd sa brebis et non la brebis qui se perd. C'est le berger qui est responsable de la brebis perdue. Or le berger, c'est toi Papa bon Dieu. Tu es responsable de moi, ta brebis, ton enfant. C'est pour cela que Tu t'occupes de moi.
" Je suis pour toi un fils si cher que tu ne peux m'oublier. Jérémie 31,20
Je suis ton enfant préféré, pour qui déborde ta tendresse de Papa, j'accepte Papa toutes tes marques d'affection, de tendresse. " Embrasse-moi papa bon Dieu, et dans ce baiser que je meure d'amour ". (Isaïe 40,11) J'accepte Papa, que comme le berger porte les petits agneaux contre sa poitrine. Tu me presses contre ton coeur, pour que je découvre ce qu'est le coeur d'un papa : le tien Papa Bon Dieu. Car Papa tu es responsable de moi, ton enfant. Si j'ignore ce qu'est le coeur d'un papa, ton coeur, tu en es responsable. Or Tu accordes les désirs de mon coeur : être tout contre ton coeur, être dans ton coeur, donc en communion d'amour avec toi. Papa Bon Dieu, donne-moi un coeur d'enfant, de fils. Tu pourras alors accomplir en moi par la Puissance de ton Esprit, les oeuvres de ton Fils. Ma vie sera vécue pour ta gloire et ceux qui viennent ici te glorifieront pour leurs guérisons, leur conversion. Ils deviendront un peu plus semblables à ton fils Jésus. Tu le vois Papa, tes enfants ne peuvent rien sans Ta Présence en eux, sans ton amour. Tu sauves tes brebis à Toi, en bon berger, de les garder du " loup ravisseur " de les conduire dans les bons pâturages, irrigués par les sources d'eau vive. Tu aimes tes enfants d'un amour jaloux, Papa Bon Dieu, tu connais chacun, par son Nom. " Tu les conduis avec des liens d'amour " : Toi qui connais le coeur de chacun de tes enfants, Tu as gravé ton Nom dans leur cœur et leur nom est
" gravé dans la paume de tes mains. " Tu n'abandonnes jamais l'œuvre de tes mains, car c'est par Tes mains que j'ai été façonné.

Papa Bon Dieu, nous sommes tous dans Ta main et nul ne peut rien arracher de la main du Père. (Ex 34,14 - Ez.33,12 - Osée 11,4 - Rois 8,39 - Apoc 3,12 - Is 49,16 - ps 187,8 - Job 10,8 - Sag 7,16 - Jn 10,29) Alléluia.
Je suis dans ta main Papa, de qui aurai-je peur ? Car " des rayons jaillissent de ses mains, c'est là que se cache sa force
" Grâce à ses meurtrissures nous sommes guéris " 1Pi 2,34. Papa Bon Dieu, les meurtrissures de Jésus manifestent que Tu prends tes responsabilités, car :
" Dans Ses blessures nous trouvons la guérison ". (Héb. 3,4 - Is 53,5 et 43,4)
" Oui nous avons du prix à tes yeux "
Seigneur, tu nous aimes, nous comptons beaucoup à tes yeux. C'est pourquoi tu me dis :
" Ne crains pas, car je t'ai racheté, je t'ai appelé par ton nom, tu es à moi " Isaïe 43,1.
Oui Papa, je suis à Toi. Prends soin de ton enfant, couvre-le de ton manteau d'amour et de tendresse pour que les traits de l'ennemi ne puissent atteindre, Papa dans ta tendresse, habille-moi d'un vêtement de feu pour que je ne sois que disponibilité à Ton Esprit Saint. Pour cela, Papa donne-moi un coeur de pauvre, fidèle et chaste, docile et toujours ouvert " Cor apertum ". Papa, Bon Dieu, je me laisse caresser par Toi et consoler, car Tu consoles tes enfants et les caresses, comme une mère… Tu es Dieu de tendresse et d'amour, tu me bordes et tu me berces.

Tu es responsable Papa de tes enfants. Aussi aux passages difficiles, Tu les portes comme un homme porte son fils.
Béni es-tu et Gloire à Toi, car Tu n'abandonnes jamais un de tes enfants, même si cela arrive par impossible à une mère, qui allaite son enfant (Is 49, 15-16). Mais chacun peut lâcher ta main et vouloir faire sa route tout seul, comme un grand (Is 41,13). Papa ne me lâche pas la main, serre la mienne bien fort dans la tienne. Même si je lâche un jour ta main, je sais que tu déborderas toujours de tendresse pour moi (Jér 30,20) C'est Toi qui viendras vers moi comme Tu as couru vers ton fils perdu et retrouvé car ton amour n'a pas de limite tu nous retrouveras toujours (Lc 15,11 fin). Toi tu ne sais Papa Bon Dieu que pardonner, Tu es pardon et on nous a enseigné que Tu punissais, que Tu te vengeais " Le bras vengeur de ton fils, ton courroux " Papa, pardon pour l'ignorance de ton Amour, de Ta Miséricorde, Toi, qui es Dieu de tendresse et d'Amour. Non jamais tu ne punis un de tes enfants. Lui-même se punit suffisamment en t'abandonnant !... Tu es le Dieu fidèle.

Papa Bon Dieu, comme tous les enfants, tes enfants connaissent l'échec ; tous un jour se trompent, font des erreurs. Toi par l'échec, la maladie est un échec, tu permets à tes enfants de rester humble de découvrir qu'ils sont des humains, qu'ils ne connaissent pas tout... nos espoirs sont parfois déçus...nos espoirs ne se réalisent pas. Cependant nos échecs peuvent nous grandir " homme de peu de foi…" nous conduisant à un abandon plus grand, à un renoncement, à un acte d'humilité qui nous donne un cœur de pauvre. L'échec devient source de grâces et il produit son fruit : une confiance plus solide en Dieu, mon Père. L'enfant perdu et retrouvé a connu l'échec cuisant, l'humiliation, la faim, le dénuement pour découvrir l'Amour de son Père.

Pierre Jarry, prêtre

accueil