NAITRE DE NOUVEAU
Pierre Jarry, prêtre

Nicodème, quand il vient trouver Jésus, est très surpris de l'entendre dire : " En vérité, en vérité, JE te le dis, à moins de naître de nouveau, nul de peut voir le Royaume de Dieu " Nicodème Lui demande " Comment un homme peut-il naître en étant vieux ? " Voici la réponse de Jésus :
" En vérité, en vérité, JE te le dis, à moins de naître d'eau et d'Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu " (Jean 3,7 et 11)

Normalement le jour de notre baptême, nous renaissons, autrement dit : nous naissons à la Vie de Dieu. Mais n'y a-t-il pas une erreur en baptisant des bébés ou des petits enfants qui d'une part n'ont rien demandé et d'autre part ne seront jamais éduqués dans la foi au Christ ? Aujourd'hui un certain nombre de baptisés à leur naissance, demandent à être rayés des registres des baptêmes. Avons-nous réalisé, nous évêques ou prêtres, que Dieu propose, mais ne s'impose jamais. IL respecte toujours la liberté de chacun. D'ailleurs ce n'est pas le nombre des baptisés qui intéresse Dieu, mais bien ceux, qui par leur vie sont témoins de son Amour et de Sa Parole au milieu des hommes. Il est vrai que nous devons renaître sans cesse, c'est-à-dire accueillir en nous la Parole de Dieu, chaque jour, pour être renouvelés dans notre foi de chrétien. Hélas combien de personnes se disent chrétiennes et ignorent tout de Dieu, Père, Fils, Saint Esprit et Sa Parole. Il faut se convertir chaque jour, c'est-à-dire renaître sans cesse à la Vie des enfants de Dieu, par un amour renouvelé à chaque instant, qui nous fait communier à Dieu, donc Lui permettre d'agir en nous en toute liberté. Dieu ne défonce jamais la porte. IL ne rente que si quelqu'un lui ouvre. IL sait attendre à la porte :
" Voici JE me tiens à la porte et JE frappe, si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, J'entrerai chez lui pour manger, Moi près de lui, et lui près de Moi " (Apocalypse 3,20)

Naître de nouveau, c'est ouvrir toute grande la porte de son cœur à l'Amour de Dieu. Or l'Amour de Dieu, c'est l'Esprit Saint : c'est un Feu dévorant qui consume en nous toute racine de péché et guérit toutes les blessures reçues depuis ma conception jusqu'à ce jour. Je deviens alors un chrétien renouvelé au plus profond de moi-même et j'exulte de joie en Dieu mon Sauveur. J'abandonne toute routine, toute tiédeur ou médiocrité de vie et je suis brûlant de l'Amour même que Dieu le Père et le Fils se donnent mutuellement. Cet Amour est l'Esprit Saint. Voilà pourquoi, il ne suffit pas de renaître d'eau, mais de l'Esprit Saint. Alors je deviens quelqu'un qui s'engage personnellement au service de Dieu et de tous ceux au milieu desquels, je vis. Voilà pourquoi nous n'avons jamais fini de renaître, de nous laisser transformer par le Feu de l'Amour de Dieu, Père et Fils. A ce moment-là je deviens un témoin de Jésus Ressuscité. Je n'ai plus peur de vivre, d'affirmer ma foi là où je suis. Je suis devenu un chrétien libéré de tout complexe, de toute peur, car l'Esprit Saint habite et agit en moi. Je deviens un chrétien qui n'a peur de rien, ni de personne, même si comme Daniel il a parfois l'impression d'être dans la fosse aux lions. (Daniel 6,17) Or comment se fait-il que beaucoup de chrétiens guéris par Jésus dans des rassemblements charismatiques, ont peur de témoigner de leur guérison ? Beaucoup m'ont dit : " Nous avons honte devant les autres " Mais d'autres pratiquants réguliers non guéris m'ont dit : " Nous ne croyons pas que Dieu peut nous guérir ! " Est-ce que ces chrétiens sont vraiment renés à la vie de Dieu ?

Renaître, c'est être renouvelés au plus profond de notre être, donc avoir vaincu la peur et avoir acquis la force de témoigner de sa foi. C'est cela être une " créature nouvelle ", " un homme nouveau " en qui Jésus ressuscité est vivant et cela se voit : " Qu'est-ce qui s'est passé ? Tu n'es plus le même qu'avant ? "

Il est temps de voir en face la réalité. L'ensemble des baptisés ne sont pas " renés " ! or le baptême doit être une rencontre personnelle avec Dieu, donc être demandé par le futur baptisé après une longue préparation et alors être vraiment le sacrement qui nous renouvelle et nous ouvre totalement à l'onction de l'Esprit Saint. Hélas, nous avons oublié qu'il est impossible d'être chrétien, prêtre ou évêque, si je ne suis pas comblé par l'Esprit Saint de ses dons et de ses charismes. Il est vrai que des chrétiens à qui Jésus s'est révélé ont exercé des dons et charismes de l'Esprit Saint, en ignorant tout de l'Esprit Saint. Pour eux, c'est Jésus qui leur révélait telle parole ou les faisait chanter en langues, qu'ils appelaient leur " charabia ". N'est-ce pas merveilleux que l'Esprit Saint lui-même supplée à l'enseignement de l'Eglise et agisse en des personnes qui ignorent tout de Lui, de ses dons et charismes, mais qui vivent avec et pour Jésus.

Pour moi, être rené de nouveau, c'est vraiment devenir un instrument au service de l'Esprit Saint. Alors réjouissons-nous, si étant " Renés à la vie en Dieu " nous ne sommes plus des gens raisonnables, parce que fidèles à l'Esprit Saint.

Pierre Jarry, prêtre


accueil