LA JOIE DU SEIGNEUR SERA VOTRE REMPART
(Néhémie 8-10)

Nous savons que les remparts servent à protéger une cité contre les ennemis. Normalement les habitants vivaient en sécurité derrière leurs remparts. Or chacun de nous a un ennemi commun : Satan, dont le rôle est de diviser, embrouiller les situations, mentir, créer de la zizanie dans les familles, dans les villages, les cités, les organisations professionnelles, sociales, politiques et religieuses. C'est le destructeur qui agit en nous par les 7 péchés capitaux qui sont 7 esprits mauvais !...Mais nous avons un rempart pour nous protéger contre ses projectibles :

C'est le SEIGNEUR JESUS : Dieu qui est venu vivre notre propre vie humaine.

C'est pourquoi, nous affirmons que nous nous appuyons uniquement sur Dieu pour mener le combat de la foi, de l'espérance, de l'amour. Nous n'avons donc rien à craindre, car "ce combat n'est pas le nôtre " Voir 2 Chroniques, chapitre 20. Là, il n'y a que la LOUANGE qui permet aux Israélites de gagner la victoire sans combattre eux-mêmes :

Grande Joie pour tout le peuple de Dieu :

" La joie de Dieu est notre forteresse " dit Esdras au peuple de Dieu. (Néhémie 8-10)

Comment la joie de Dieu peut être notre rempart, notre forteresse ?
Elle exige que nous nous appuyons sur Dieu Seul, donc croire vraiment que Dieu est Vivant Aujourd'hui même et que c'est LUI qui donne la Victoire sur nos ennemis que sont la haine, le désir de vengeance, le refus de pardonner, la violence, l'orgueil, la luxure, la paresse, la gourmandises, la colère, l'avarice, la jalousie…Sans Dieu, il nous est impossible de vaincre ces tendances mauvaises qui produisent en nous : tristesse, dégoût de soi, mépris des autres et fermeture à l'amour vrai, au pardon. Mais dès que nous ouvrons notre cœur à Dieu et que nous accueillons Sa Présence en nous et son Amour, tout change : nous sommes libérés de nous-mêmes :

" Je cherche le Seigneur et de toute mes frayeurs, IL me délivre " (Psaume 35-5)
Car, en Lui, est la joie de mon cœur…
" Sur nous, soit Ton Amour, Dieu, comme notre espoir est en Toi " (Psaume 30-21)

Alors :
" IL change mon deuil en une danse, IL dénoue mon sac et me ceint d'allégresse " (Ps 30-12)"
J'irai jusqu'à l'autel de Dieu, jusqu'au Dieu de ma Joie " (Psaume 43-4)
Car " Moi, j'ai ma joie en Dieu " (Psaume 104-34)

Ces textes nous préparent à accueillir la Joie que Jésus lui-même nous donne. Toute rencontre avec Jésus, provoque une conversion, une guérison intérieure, donc une sortie de notre tristesse comme au soir de Pâque pour les disciples d'Emmaüs (Luc 24,13-36) De même pour les apôtres qui après l'Ascension reviennent tout joyeux à Jérusalem (Luc 24-52) Jésus leur avait dit :

" Je vous dis cela pour que la joie soit en vous et que votre joie soit complète " (Jean 15-11 et 16-22) " Vous aussi, vous voilà tristes, mais JE vous verrai de nouveau et votre cœur sera dans la joie et votre joie, nul ne vous l'enlèvera " " Mais maintenant, JE vais vers Toi, Père, et JE parle ainsi dans le monde afin qu'ils aient en eux, ma joie complète " (Jean 17-13)

Cette joie-là, les disciples ne la vivront que lorsqu'ils auront reçu l'Esprit Saint et qu'ils auront accepté de souffrir pour le Christ Ressuscité
" Pour eux, ils s'en allèrent du Sanhédrin tout joyeux d'avoir été jugés dignes de subir les outrages pour le Nom " (Actes 5-41) Il en sera de même pour Paul et Barnabé : " Quant aux disciples, ils étaient remplis de joie et de l'Esprit Saint " (Actes 13-52) Paul et Silas, qui après avoir été flagellés, sont emprisonnés, chantent les louanges du Seigneur…les prisonniers les écoutaient (Actes 16-22 jusqu'à la fin)

Par leur louange,, ils sont libérés de leurs chaînes, et le gardien avec toute sa famille, se convertit. Ainsi la joie qui déborde en eux, est non seulement le rempart de leur foi, mais ouvre le cœur des autres à l'Amour du Seigneur.
Le fruit de l'Esprit Saint est Paix, Joie, Amour, Longanimité, Serviabilité, Bonté, confiance dans les autres, douceur et maîtrise de soi " (Galates 5-22-29)

Cette joie exige d'être né de nouveau, car " il nous faut renaître d'eau et d'Esprit ", c'est-à-dire laisser l'Esprit Saint nous imprégner du Feu de son Amour et lui permettre d'agir en plus, comme Il veut et selon les besoins de l'Eglise, afin d'être disponible à ses dons et à ses charismes. La joie de Dieu nous est donné par l'Esprit Saint Lui-même et cette Joie " nul ne peut nous la ravir " Elle nous permet de louer et bénir le Seigneur en toutes circonstances, donc au milieu de toutes les difficultés, comme Paul et Silas, après leur flagellation et les apôtres, après leur interrogation musclée. Il faut pour connaître cette joie, que nous acceptions " d'être allaités, portés sur la hanche, caressés sur les genoux et consolés par ABBA : notre petit papa chéri :

" A cette vue, votre cœur sera dans la joie et vos membres reprendront vigueur, comme l'herbe au printemps " (Isaïe 66, 12-14)

Comment ne pas exulter et danser de joie avec ce Feu de l'Amour de Dieu en nous, et avoir un cœur débordant de Paix, de Joie et d'Amour ? Dans les bras de Papa Bon Dieu ou sur ses genoux, de qui aurions-nous peur ? Nous partageons la Joie même de Dieu et Lui-même est notre rempart, notre citadelle. Nous savons qu'avec Lui, nous n'avons rien à craindre. Tous nos ennemis que sont les 7 péchés capitaux qui sont les 7 esprits mauvais, sont vaincus ainsi que leur chef Satan.
Nous avons en effet, " revêtus l'armure de Dieu " (Ephésiens 6-10 ss)
Nous sommes les grands vainqueurs. La Joie de Dieu est aussi notre rempart contre les maladies. Elle nous permet de louer et de bénir le Seigneur pour toutes nos douleurs, nos maladies, nos souffrances, nos peurs, nos angoisses et même nos péchés : TOUT cela est vaincu, si au lieu de gémir, nous louons et bénissons le Seigneur :

" Restez toujours joyeux. Priez sans cesse. En toute condition, soyez dans l'action de grâce " (1 Thessaloniciens 5-16-18) " N'entretenez aucun souci, mais en tout besoin, recourez à l'oraison et à la prière pénétrée d'action de grâce, pour présenter vos requêtes à Dieu "

Nous avons alors en nous la plénitude de la Vie, de la Vérité, de la paix et de l'Amour, œuvre en nous de l'Esprit saint. N'oublions pas que la Joie de Dieu est notre rempart. Elle est le signe que nous avons été revêtus du Christ (Galates 3-20) qui LUI nous revêt de Sa Joie (Psaume 30-12)
Cette Joie-là est toujours le fruit de L'Esprit Saint. Si la Joie de Dieu est notre rempart, c'est-à-dire notre force, c'est qu'elle est le signe que nous avons bâti notre vie sur le Roc qui est Dieu Lui-même : Père, Fils et Esprit saint. Dieu est pour nous le rocher, la maison fortifiée qui nous sauve. (Psaume 31-3)

Avec Dieu, nous n'avons rien à craindre, et notre joie demeure, même au milieu de nos difficultés. Si la Joie de Dieu est notre rempart, c'est qu'elle détruit en nous la peur, l'angoisse, le stress. Contre ce rempart, les flèches empoisonnées du Malin et des esprits mauvais, se brisent et ne peuvent nous atteindre ; nous devenons les chrétiens, les plus heureux du monde et nous rendons les autres, heureux, surtout si tous disent du mal de nous, à cause du Dieu vivant en nous. Nous nous sommes dépouillés de " nos vêtements de tristesse " et nous exultons de joie en Dieu, notre Sauveur. Nous nous sommes dépouillés du " vieil homme pour revêtir l'homme nouveau " (Colossiens 3-9-10) Alors, tous nous pouvons chanter ALLELUIA AMEN
Pierre Jarry, prêtre

" Bien chanter pour Dieu, c'est chanter par des cris de jubilation.
C'est comprendre que l'on ne peut pas expliquer par des paroles
ce que l'on chante dans son cœur.
(St Augustin, homélie sur le psaume 32)

GARDE MOI MON SEIGNEUR
http://www.youtube.com/watch?v=BFmA0lrtL-k

1 - Je bénis le Seigneur qui s'est fait mon conseil
Et qui même? la nuit instruit mon coeur,
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche,
Près de lui je ne peux chanceler.

2 - Aussi mon coeur exulte et mon âme est en fête,
En confiance je peux reposer,
Tu m'ouvres le chemin de la vie éternelle,
Avec toi, débordement de joie.

3 - Tu es le seul Seigneur, mon partage et ma vie,
La? part qui me revient fait mon bonheur
Je reçois de tes mains le plus bel héritage,
Car de toi Seigneur dépend mon sort.

Garde-moi mon Seigneur, j'ai fait de toi mon refuge,
J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu,
Je n'ai d'autre bonheur que toi,
Seigneur tu es toute ma joie »