DIEU NE PUNIT PAS
DIEU EST AMOUR


Dans mon enfance, partout j'entendais dire : " C'est bien fait pour toi, Dieu t'a punit " Quand je suis rentré au séminaire en 1944, mon recteur m'a envoyé comme cadeau une soutane et un bréviaire. Là j'ai découvert avec les années, qu'effectivement la Bible nous parle d'un Dieu plein de tendresse, de compassion, de miséricorde, de pardon, mais aussi d'un Dieu qui sanctionne tout écart, punit, se venge, fait la guerre, donne la victoire ou la défaite. Cela explique que les prêtres, il y a 70 ans enseignaient un Dieu qui était Celui qui surveillait tout, voyait tout, passait son temps à punir, à châtier les pécheurs que tous nous sommes. C'est Lui qui envoyait au purgatoire ou en enfer…
Or Dieu révélé par Jésus, qui Dieu incarné venu sur terre par amour pour les pécheurs, que nous sommes, nous révèle un Dieu qui est
" Abba " (petit papa chéri), incapable de punir et de châtier : IL est " le père de l'enfant perdu et retrouvé " Luc 15,11-32 et IL le sera jusqu'à la fin des temps. Cependant je n'ai jamais entendu d'homélie sur ce thème avant 1950. Dieu révélé par son Fils Jésus Christ n'agit pas comme nous les humains qui savons punir, châtier, nous venger et condamner. Lui est venu vivre notre vie humaine pour condamner le péché sous toutes ses formes, mais jamais les pécheurs que nous sommes. C'est pourquoi, parce qu'il est Amour, IL donne sa vie sur la croix, car " nul n'a de plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis " (Jean 15, 13 ; 10,18)
Est-ce que dans l'Eglise, nous n'avons pas donné plus de place aux péchés des hommes qu'à l'Amour de Papa Bon Dieu révélé en Jésus Christ ? N'avons-nous pas parlé plus de Satan que de Jésus Christ ? Si nous sommes évêques, prêtres, chrétiens, c'est pour être témoins de l'efficacité de la Parole de Dieu et non des démons ou de Satan. Or la Parole de Dieu est Dieu lui-même qui est le Chemin, la Vérité, la Vie, la Lumière du monde. Elle seule est efficace et réalise ce qu'elle dit. Cette Parole Vivante est l'Amour même de Dieu répandu en nos cœurs. Voilà pourquoi le rôle de tout chrétien est de vivre et de proclamer la Parole de Dieu " à temps et à contretemps " (2 Tm 4,2) que cela plaise ou ne plaise pas. Or aujourd'hui, comme avec l'empire romain, l'Eglise s'affronte à une civilisation de destruction de la morale, de la famille chrétienne. Mais Dieu est patient : IL sait qu'un jour beaucoup reviendront à LUI. Notre Dieu est patient, car IL est Eternel. Chaque jour, IL offre son Amour (Lui-même), car IL est Amour à tous ceux qui l'accueillent…ne serait-ce qu'avant de rendre le dernier soupir ! Rien n'est nouveau sous le soleil, sauf là où Dieu, par la Puissance de son Esprit change les cœurs. C'est pourquoi Dieu sait attendre à notre porte.
" Voici JE me tiens à la porte et JE frappe ; si quelqu'un entends ma voix et ouvre la porte, J'entrerai chez lui pour manger avec lui, Moi près de lui et lui près de Moi " (Apocalypse 3,20)
Ainsi notre Dieu qui n'est qu'Amour sait attendre à la porte de notre cœur. Dès que nous ouvrons, IL entre et mange avec nous. Il est vrai que Jésus pendant sa vie publique s'invitait même chez les pécheurs comme Zachée. (Luc 19,2ss) et partageait même le repas avec les amis de Zachée. Ce n'est pas pour rien qu'IL dit :
" JE ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs " (Matthieu 9,3). Car " Le Fils de l'Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu " (Luc 19,10)
Jésus complète cet enseignement par la parabole de la brebis perdue (Jean 10,1 à la fin) où IL se présente comme le Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis, comme IL va à la recherche de la brebis perdue. (Luc 15,4-7) Ainsi Jésus nous apprend que Dieu ne punit pas mais qu'il ne sait que pardonner, afin que tous ceux qui regardent vers LUI, crient vers LUI, reviennent à LUI, retrouvent leur place à la table du Maître, comme l'enfant perdu et retrouvé. Alors nous pouvons tous chanter :
" Le Seigneur fit pour moi des merveilles, Saint est son Nom "
Jésus est Dieu : IL nous donne une multitude d'exemples de la Justice de Dieu qui n'est pas celle des hommes. Il n'est pas venu sur terre pour juger et condamner les pécheurs que nous sommes tous, mais pour manifester l'Amour du Père, en criant sur la croix :
" Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font " (Luc 23,34)
Il semble que peu de baptisés connaissent ces paroles du Christ en croix. Jésus dit ces Paroles, car Il sait que son Abba réalise, à l'instant même sa Parole. Oui, Dieu nous aime et son Amour est sans limite. C'est pourquoi, IL respecte la liberté de chacun.

Nous sommes, il faut le reconnaître des ignorants de la Parole de Dieu. Je fais de l'accueil spirituel, j'ai reçu des milliers de personnes ; très rares sont celles qui ont une connaissance de la Parole de Dieu. Parmi ces personnes, il y en a qui sont envahies de peurs, d'angoisses à cause de leurs blessures de la petite enfance ou de leur enfance ; d'autres écrasées par leurs péchés ; il y a tous les blessés de la vie ; tous les malades physiques qui ne savent plus à qui s'adresser pour guérir ; ceux et celles qui sont animés du désir de suicide ou atteints de maladies incurables. Si nous connaissons la Parole de Dieu, nous savons que Jésus dans son agonie a pris nos peurs et nos angoisses en portant sa croix, IL a pris nos maladies, nos souffrances, nos douleurs et tous nos péchés. (Voir Isaïe 53) Alors pourquoi vouloir tout garder pour nous : tout cela appartient à Jésus ? Voilà jusqu'où va l'Amour de Dieu pour chacun de nous. Qui pense à donner ses peurs, ses angoisses, ses maladies à Dieu ? Si chacun vivait la Parole de Dieu, il y aurait sur terre : paix, joie, amour dans tous les cœurs…Pour cela il suffit d'ouvrir toute grande la porte de notre cœur et de dire " Seigneur, toute la place est pour toi dans mon cœur " Alors la Présence de Dieu, Père, Fils et Esprit Saint, nous donnera la force d'exulter de joie en toute circonstance, en Dieu, notre Sauveur.

Oui, le Seigneur est toujours le même que Celui de l'Evangile qui guérissait tous les malades qu'on lui amenait, qui venaient à Lui ou criaient vers Lui, comme les lépreux. Jésus n'a pas dit : " JE ne peux pas te guérir car ta vocation sur terre est de souffrir "
Non ! Par Amour pour ses frères et sœurs, Jésus guérissait ceux qui venaient à Lui. IL n'a pas guéri que les malades physiques, mais IL a aussi pardonné à la samaritaine, à la femme adultère, à la prostituée, aux pécheurs publics comme Zachée ou Lévi, au scandale des bons pratiquants de l'époque, IL mangeait même avec eux et chez eux.

Voilà l'Amour du Dieu Vivant qui ne condamne personne, mais donne sa vie pour tous, car tous, nous sommes pécheurs, mais pécheurs pardonnés, dès lors que nous venons à Lui avec confiance, humilité et simplicité comme un petit enfant court vers son Papa qui lui tend les bras.

Malheureusement, nous chrétiens, nous sommes souvent devenus tièdes !... Or Dieu qui est Amour est un Feu dévorant qui nous dit : " JE connais ta conduite : tu n'es ni froid, ni chaud, que n'es-tu l'un ou l'autre, ainsi te voilà tiède, ni chaud, ni froid, JE vais te vomir de ma bouche " (Apocalypse 3,15-16) Voilà une Parole de Dieu qui nous interpelle nous qui ne savons plus, si nous sommes pour Dieu ou contre Dieu, car nous refusons de témoigner de notre foi là où nous vivons, où nous travaillons, où nous nous reposons, où nous jouons. Nous devons annoncer l'Evangile car c'est une nécessité de notre vie. (1Co 9,16) Pour annoncer la Bonne Nouvelle, il faut être saisi par ce Feu d'Amour, Père et Fils qui est l'Esprit Saint. C'est pourquoi, tout vrai évangélisateur est un converti qui pose question aux autres.
Dans une station de montagne, il y avait une personne qui rayonnait la joie de vivre. Elle était souvent arrêtée par des personnes qui lui demandaient " Comment, madame, pouvez-vous être si heureuse ? " Elle répondait : " J'habite à tel endroit, venez cet après midi, je vous expliquerai " Pour elle, c'était une occasion d'évangéliser en parlant de sa conversion
.

Dieu est Amour et IL comble tous ses enfants qui se précipitent dans ses bras et IL les presse contre son Cœur, pour les combler de Sa Tendresse, sa Miséricorde, sa Paix, sa Joie, sa Lumière, son Amour. Voilà comment Dieu se révèle :

" JE te bénis Seigneur du ciel et de la terre d'avoir caché cela aux sages et aux savants et de l'avoir révélé aux tout petits " (Matthieu 11,25 et Luc 10,21)
Tout témoin est quelqu'un qui a vu et entendu. Baptisés, nous devons être témoins, donc des chrétiens qui ont rencontré Jésus Christ (au fond de leur cœur) qui leur a parlé par Sa Parole : la Bonne Nouvelle et qui vit au plus profond d'eux-mêmes. " Nous avons vu et entendu " Alors nos communautés paroissiales attireront, car elles exulteront de joie dans la Paix et l'Amour sous l'onction de l'Esprit Saint.
Toi qui viens de lire cela, aimes-tu Dieu, notre Abba (ce qui veut dire, "mon petit papa chéri ")
Oui, es-tu capable de dire : " Abba, Tu m'aimes, je T'aime avec l'Amour que toi-même, Tu me donnes "
Alors tu connaîtras la joie de l'enfant de Dieu que tu es et tu seras témoin de son Amour au milieu de ceux avec lesquels tu vis.
Maintenant que tu sais que Dieu ne punit pas, parce qu'IL n'est qu'Amour, donne-Lui ton cœur pour connaître ce bonheur de vivre d'Amour et de mourir d'Amour. Là est la vraie Vie. Alors laisse-toi aimer par Dieu ; accueille-Le chez toi pour le bonheur de tous ceux, avec lesquels tu vis, tu travailles, tu te reposes : tu seras alors un témoin d'Amour de Dieu pour tous ses enfants
Pierre Jarry, prêtre

accueil