DEVIENS CE QUE TU ES

Sur la terre, une multitude de femmes, d'hommes, de jeunes, d'ados, d'enfants, ignorent qu'ils sont enfants de Dieu en qui " Abba " se reconnaît et Jésus également, car tous nous avons reçu de Dieu, notre esprit. C'est par notre esprit, ce souffle de Dieu, que nous sommes des humains, pour Lui rendre gloire, Le bénir, le louer. Dans notre monde d'aujourd'hui, qui sait cela ? En effet, si nous sommes sur terre, c'est d'abord pour découvrir que Dieu est Notre Père, Jésus Notre Frère et que l'Esprit Saint veut faire de nous son temple… L'immense foule des humains ignore cela. Pourquoi ? Tout simplement parce que ceux qui ont la chance de croire en Dieu ont peur de parler de Dieu et de réaliser Sa Parole. D'ailleurs La connaissent-ils ?

Tu es enfant de Dieu : cela signifie que Dieu est Père de tous les hommes, mais pas n'importe quel Papa. IL est un Père plein d'amour, de Tendresse, de Miséricorde, de compassion, de patience, de douceur, de bonté, de simplicité, d'humilité, de pardon, car IL n'est qu'Amour. Cela t'est révélé dans la parabole de l'enfant perdu et retrouvé. Si tu as le Nouveau Testament, tu trouveras cela en saint Luc chapitre 15, versets 11 à la fin. Là, tu découvriras que Papa Bon Dieu est ce Père qui court vers son enfant qui l'avait abandonné pour aller faire ses expériences et gaspiller son héritage. Son Papa l'accueille avec Tendresse, le presse contre cœur, le couvre de baisers. IL lui a tout pardonné avant même que le fils demande pardon. IL organise une grande fête pour le retour de son enfant perdu et retrouvé. IL ne lui fait aucun reproche, ne lui impose aucune pénitence. Par contre, le fils aîné, lui, qui est toujours resté fidèle, ne comprend rien à cet accueil. Il trouve cela même scandaleux et refuse d'accueillir son frère et de participer à la fête : il a besoin de lui ouvrir son cœur pour sortir de sa suffisance, de son orgueil. Ce fils qui revient, ne s'attendait pas à un tel accueil. Il comprend alors ce que cela veut dire " aimer et être aimé ".

Une multitude de femmes, d'hommes, d'ados, d'enfants, sur cette terre, ignore ce que cela signifie aimer et être aimé ! Car le chacun pour soi, pénètre vite en notre cœur. Dans cette situation, nous ne saurons jamais ce que nous sommes : des personnes faites pour aimer et être aimés. Il va de soi que l'immense foule des humains ignore ce que veut dire " aimer ". Or toute personne ne peut réaliser, donc devenir ce qu'elle est, que si elle est aimé pour elle-même afin d'apprendre à aimer les autres comme ils sont et les aider eux aussi à s'aimer et à aimer. Combien de personnes, sur cette terre, vivants même dans l'abondance de biens matériels, sont malheureux par égoïsme et refus d'être des êtres humains capables de s'aimer et d'aimer les autres. L'Amour vrai qui est don de Dieu peut permettre à chacun de se réaliser dans la plénitude de son être. Celui qui aime vraiment, a déjà ouvert son cœur à Dieu, source de l'Amour. Saint Jean nous dit :
" Dieu est Amour " (1 Jean 4,8 et 16) C'est Lui la Source du véritable Amour. Or l'Amour ne s'impose pas : il se donne, se reçoit : il est toujours source d'épanouissement physique, moral et spirituel, de bonheur, de paix, de joie qui permet à la personne de s'épanouir comme une belle fleur au soleil de Dieu.

DEVIENS CE QUE TU ES
Tu es enfant de Dieu ! Alors regarde Dieu, comme Lui te regarde. Pour lui, tu es sa petite fille, son petit garçon, même si tu as 80 ou 100 ans… A Moi, Dieu, tu peux me dire, comme tout enfant à son papa : " Mon petit papa chéri, je t'aime " En effet, mon Nom est ABBA : ce qui veut dire " Mon petit papa chéri " Alors n'aies pas peur de me le dire. Chaque fois que tu me le dis, tu remplis mon cœur de joie. Pour devenir ce que tu es, dis-moi " ABBA, je t'aime avec l'Amour, que Toi-même mets au fond de mon cœur d'enfant " Tu connaîtras alors la joie de vivre en enfant bien-aimé de Papa Bon Dieu.

DEVIENS CE QUE TU ES
Tu es cet enfant que Papa Bon Dieu " prends dans ses bras, presse tout contre son cœur, élève tout contre sa joue "
Tu es cet enfant sur qui Dieu se penche comme une maman " se penche pour donner à manger à son enfant "
Tu es mon enfant " à qui j'apprends à marcher en lui donnant une vraie main forte" " JE te conduis avec des liens d'amour "
Tu es cet enfant qui tombe et que JE relève avec tendresse.
Tu es cet enfant qui pleure et que JE prends sur mes genoux, que JE caresse et console comme une mère caresse et console son enfant. Tous vous êtes mes enfants, qui comme tous les enfants, font des bêtises, un jour, et qui se cachent. Moi, votre Dieu, JE sais toujours où trouver mon enfant. Jamais, JE ne le punis, car JE ne sais qu'aimer et pardonner.
JE SUIS toujours le Bon Berger qui va à la recherche de la brebis perdue et fais une fête quand JE l'ai retrouvée.
JE SUIS toujours le Bon Berger qui panse la brebis blessée, soigne la brebis malade, fortifie celle qui est chétive et s'occupe de la bien portante (Ezéchiel 34)

C'est bien dommage que l'immense foule des hommes ignore cela !

DEVIENS CE QUE TU ES
Tu es mon enfant et Moi, Ton petit Papa chéri. J'ai besoin de toi pour dire aux autres : QUI JE SUIS, Moi, Ton Dieu, Ton Abba. Alors, JE te demande de parler de moi, à tous ceux avec lesquels tu vis. Tu le sais, les enfants aiment bien parler de leur papa, comme cet enfant qui au KT disait toujours : " Mon papa a dit !... " " Mon papa a fait cela " Pourquoi avez-vous peur de parler de Moi à ceux qui ignorent tout de moi, vous, mes enfants qui me connaissez ? Comme JE serai heureux dans mon cœur de Papa, si tous mes enfants avaient l'audace, le courage de parler de leur petit Papa Chéri (c'est ce que veut dire Abba) C'est le Nom que mon Fils Jésus, me donne (Marc 14,36 ; Matthieu 26,39 ; Luc 22,42 ; Jean 14,31) Abba : on a traduit ce mot par Père, mais c'est le cri du petit enfant juif qui se précipite dans les bras ouverts de son papa. Combien de chrétiens osent dire cela à Dieu, leur Abba ? Ce n'est pas pour rien que Dieu nous dit : " Laisser les petits enfants venir à Moi ; ne les empêchez pas, car c'est à leurs pareils qu'appartient le Royaume de Dieu. En vérité, JE vous le dis : quiconque n'accueille pas le Royaume de Dieu en petit enfant, n'y entrera pas… " (Matthieu 10,13-15) Ainsi Jésus nous indique clairement ce que nous devons devenir : des petits enfants, donc des jeunes, des adultes qui ont un cœur, un esprit et une âme d'enfant. C'est là, le signe que Dieu est bien vivant en nous et nous en Lui. Mais pour devenir un petit enfant, garder un esprit, une âme d'enfant toute notre vie, il faut vivre dans la simplicité et l'humilité de l'enfant. Dieu pourra faire en nous des merveilles. Par les dons et les charismes de son Saint Esprit, IL nous fera parler, chanter en langues avec interprétation, annoncer des guérisons, des miracles, chasser les démons et ainsi témoigner de notre foi et des œuvres mêmes de Dieu. " Celui qui croît en Moi, fera lui aussi les œuvres que JE fais et il en fera même de plus grandes " (Jean 14,12) Car " Tout ce que vous demanderez dans une prière pleine de foi, vous l'obtiendrez " (Matthieu 12, 21-22).
Alors n'ayons pas peur de nous présenter à notre Abba, notre petit Papa Chéri comme ses petits enfants et de Lui demander en toute confiance et simplicité, ce dont nous avons besoin et de LE louer, de LE bénir pour tout ce qu'IL nous donne. Alleluia. Amen.
Pierre Jarry, prêtre

accueil

accueil