Nous sommes déjà ressuscités avec le Christ Jésus


Saint Paul écrit aux colossiens, chapitre 2, verset 12 et 13 :
" Ensevelis avec Lui, lors du baptême, vous êtes aussi ressuscités avec Lui, parce que vous avez cru en la Force de Dieu qui l'a ressuscité des morts. Vous qui étiez morts du fait de vos fautes et de votre chair incirconcise, IL vous a fait revivre avec Lui, IL vous a pardonné toutes vos fautes. "

Et en Ephésiens 2, 4-6, Paul nous dit :
" Mais Dieu qui est riche en Miséricorde, à cause du grand Amour, dont IL nous a aimés, alors que nous étions déjà morts, par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ. C'est par grâce que vous êtes sauvés. Avec Lui, IL nous a ressuscités et fait asseoir aux Cieux dans le Christ Jésus. "

Qui jusqu'à ce jour, a osé enseigner après Saint Paul, que nous sommes en Jésus Ressuscité ; déjà ressuscités. En effet, nous sommes les membres vivants du Christ ressuscité, vainqueurs en Lui, de la mort. Voilà pourquoi, nous devons être sans cesse en communion, avec Dieu le Père, en Jésus le Ressuscité.

" Du moment donc que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d'En Haut, là où se trouve le Christ, assis à la droite de Dieu " (Colossiens 3,1)

Il va de soi, que cela n'est pas facile à réaliser car nous sommes plus portés à réaliser les choses de cette terre, que de vivre en Jésus, comme membres actifs du Christ ressuscité. N'oublions jamais que là où est le Christ, le Père et l'Esprit sont à l'œuvre. Nous savons tous que Jésus est Dieu, égal en tout à son Père, car IL ne dit que ce que le Père lui dit ; et ne fait que ce que la Père lui montre. (Voir Jean 5, 19-21) Pour nous qui vivons sur cette terre, il n'est pas évident de vivre en ressuscités. La preuve est notre manière de parler quand une personne nous quitte (meurt). Nous disons : " elle est morte. C'est fini, nous ne la verrons plus " Cela est une réaction païenne. Si vraiment je crois en Jésus ressuscité, je sais que je participe à sa vie de ressuscité. C'est pourquoi, sainte Thérèse de Lisieux a osé dire " je ne meurs pas, j'entre dans la vie " Dès lors que je crois au Christ ressuscité, cela signifie qu'IL est vivant en moi et moi en Lui. Donc je participe déjà à sa vie de ressuscité. En Lui, je suis bien vivant, même si j'ai abandonné mon corps à la terre. Ce corps m'est désormais inutile. Personnellement, je crois que dès que j'ai rendu mon dernier soupir, j'entre dans la Gloire de Dieu. Je laisse ce corps matériel et mortel et je prends un corps immortel, spiritualisé (1corinthiens 15,44). En attendant ce jour béni, je ne m'inquiète nullement de ce qu'on fera de mon corps, lorsque je serai rentré dans la Vie. Certaines personnes vont dire " mais nous ne ressuscitons qu'au dernier jour, aux derniers temps. C'est vrai, car le jour où je quitte cette vie terrestre, où je rentre dans la plénitude de la vie, c'est mon dernier jour et la fin des temps, car en Dieu, les jours et les temps n'existent plus : c'est l'Eternité. DIEU EST CELUI QUI EST, QUI ETAIT ET QUI VIENT. Dans l'Eternité, personne n'a besoin de montre. Nous sommes hors du temps. Trop souvent, nous chrétiens, nous réagissons comme les païens : " Elle est morte, c'est fini, nous ne la verrons plus " En Dieu, la mort n'existe pas, et si déjà aujourd'hui, je vis avec, en et pour DIEU, donc en communion profonde avec Lui, j'ai en moi la vie éternelle. Je suis donc passé de la mort à la vie. Ecoutons ce que dit Jésus à Marthe, devant le tombeau de son frère Lazare :

" JE suis la Résurrection et la Vie. Qui croit en Moi, même s'il meurt, vivra ; et quiconque vit et croit en Moi, ne mourra jamais. Crois-tu cela ? " (Jean 11,25-26)

Toi qui lis cela, que réponds-tu à cette question que Jésus pose à chacun de nous. Voilà l'unique vérité, car Jésus est Dieu et il nous dit :

" JE suis le chemin, la Vérité et la Vie " (Jean 14,6) et encore " Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la Vérité et la Vérité vous libérera " (Jean 8, 31-32).

Oui ayons foi en la Parole de Dieu et vivons la. Ne soyons pas à la remorque de ceux qui croient en rien. Pour le chrétien, il n'y a pas de mort, il n'y a que le refus formel de Dieu en toute connaissance et liberté. N'ayons pas peur de proclamer notre foi en notre résurrection, car dès maintenant, je suis membre vivant du Christ Ressuscité. En Jésus, je suis déjà ressuscité. Au terme de ma vie, je n'entre pas dans la mort, mais dans la Vie Eternelle : la plénitude de la Vie. Je serai alors pleinement réalisé dans la Gloire de Dieu Père, Fils, Esprit Saint.

Peut-être vous posez-vous cette question comment est un corps ressuscité ? Le témoignage des apôtres, nous montre la difficulté à reconnaître Jésus Ressuscité (les disciples d'Emmaüs : Luc 24, 13-33 ; les apparitions aux apôtres Luc 24, 34 ss ; les apparitions aux saintes femmes : Matthieu 28, 1-10 ; Jean 20, 11ss. Cependant un seul apôtre Jean, " entra à son tour dans le tombeau, il vit et crut " Lui seul croit avant de voir Jésus Ressuscité. Il s'est souvenu de ce qu'IL lui avait dit :

" Détruisez ce temple (mon corps) et en trois jours, JE le rebâtirai " (Matthieu 26, 61 ; Jean 2, 19)

Ce que nous savons, nous dit Paul, c'est que nous serons rendus semblables au Christ ressuscité. En attendant ce grand jour, vivons déjà en ressuscité, c'est-à-dire en chrétiens qui ont cette certitude que dès maintenant nous sommes déjà ressuscités en Jésus.

Alors, ayons des visages de ressuscités. Nietzsche disait : en voyant des chrétiens sortir d'une église: " je croirai quand je verrai les chrétiens plus heureux " Oui, quand nous sortons d'une messe, où nous avons communié au Christ ressuscité, nos visages rayonnent-ils la joie de vivre en Jésus ressuscité ? Malheureusement dans nos assemblées dominicales, nous n'arrivons pas à exulter de joie, parce que nous sommes marqués par le passé. Pour celui qui vit en Jésus Ressuscité, le passé n'existe plus, il vit dans le présent, dans la joie de la résurrection
" J'exulte de joie en Dieu, mon Sauveur "
Pierre Jarry, prêtre

 

accueil